AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 that chemistry didn't came from yesterday. (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Bea Hawths
BACK TO BLACKyou go back to her and i go back to black
avatar

MESSAGES : 461
PSEUDO : shewolf ♡ clau.
CREDITS : © freckles sloth and myself
MULTICOMPTES : x - none.

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #000, 00th STREET
CONTACT LIST:
RP STATUS: availabe. {0/3}

MessageSujet: that chemistry didn't came from yesterday. (r)   Lun 17 Fév - 4:57


i hate you, i hate you so much. - no, no you don't. -
i should. i should hate you.

quote ♫ teen wolf | hoechlin-obrien

Combien de fois aurait-elle à dire non à cette incompétente. Elle détestait les nouvelles depuis son arrivé dans la compagnie, alors qu'elle était elle-même nouvelle. Elle ne pouvait pas se rappeler avoir été aussi idiote pour oublier où se trouvait la photocopieuse, ou encore où était le bureau d'un tel ou d'une telle. Bea Hawths soupira avant de lever les yeux aux ciel. Elle venait de répondre à une seule question que déjà son humeur en avait prit un coup. Toute la matinée avait été un enfer. Débutant par le fait qu'en arrivant aux travail, les boîtes qu'elle devait recevoir n'était pas arrivé. Puis c'était suivit tous ces rendez-vous annulez à cause des intempéries à New York. Elle se trouvait pourtant à Chicago. Si elle avait jadis souhaitez éviter ces température pire que merdique, la voilà coincée à son bureau sans savoir quoi faire à cause de la succursale mère. Bea joua avec son crayon, tenta d'aller sur le net voir plusieurs site, appela à quelques endroits pour le mariage et regarda même ces mails pour les réponses de sa famille aux faires parts envoyé quelques semaines plus tôt. Toujours rien. Sa secrétaire fini par entrer dans le bureau avec un visage d'enterrement. C'était de mauvaise envergure, elle pouvait le sentir à des kilomètres à la ronde. « Votre journée a été libéré pour aujourd'hui. La livraison n'arrivera que la semaine prochaine. Désolé. » Bea grogna avant de vérifier son horaire. Rien. Elle décida de se lever furibond, prenant son sac à main et saluant froidement sa secrétaire. Tous le monde dans les bureaux savaient au combien Bea Hawths détestait ne pas avoir de boulot à cause des stupides gérants de New York. Elle aurait tout donné pour aller enfoncer leur crâne dans des boîtes de petites culottes. Après avoir mis en revu ces solutions, elle se décida de passer au bureau de son fiancé. Elle appela sa secrétaire qui lui apprit qu'il était dans un grand meeting toute la journée. Joie. Bea se décida ensuite à aller faire du shopping. Malheureusement, seule, ce n'était pas amusant, et comme tous ces contacts travaillaient, c'était voué à l'échec. Pour la première fois depuis qu'elle avait été embauché par Victoria's Secret, Bea décida de prendre une journée de repos chez elle dans une tenue plus décontracté avec un chignon haut à regarder des films ou des séries. Pourquoi n'avait-elle pas de chien. Elle arriva bien trop tôt chez elle à son goût. Aussitôt entrer elle changea sa robe Dolce & Gabanna en une robe longue ligné bleu et rose, mettant une veste longue noire par dessus. Elle descendit l'escalier pour arriver dans le salon. Elle se prit un bol de maïs soufflé et regarda un film. À peine à la moitié de celui-ci, elle sentait que la journée serait longue. Comme si ces prières étaient exaucée, quelqu'un sonna à la porte. Elle laissa son bol sur la table base et parti en courant vers la porte pour l'ouvrir à la voilé laissant apparaître la silhouette musclé et parfaite de son meilleur ami, Robb. Elle figea instantanément sur place. Tous deux ne s'étaient pas parler depuis leur conversation sur le mariage de Bea et Viktor. Elle lui fit signe d'entrer pour ne pas attirer un peu plus les paparazzis. « Salut.. Qu'est.. Pourquoi tu es venu ici? Je suis... surprise.. » Et encore là, le mot surprise était léger pour décrire à que point elle était stupéfaite. Elle croyait qu'il ne voudrait plus la revoir, ou qu'il prenait un temps fou pour réfléchir et finalement venir lui avouer ces sentiments les plus fous. Même si Bea l'aurait souhaité, la dernière option ne risquait pas d'arriver de si tôt. Elle se précipita dans les bras de son meilleur ami avec un sourire et un soupir de soulagement. « Tu m'as manqué. » Dans sa tête, la suite était logique et prévisible. Il lui dirait qu'elle lui a manqué, la serrerait dans ces bras et finirait par lui dire qu'il a réfléchit et qu'il ne peut pas la laisser se marier, que finalement ils pourraient essayer. Sauf que ce scénario n'arriverait que dans ces rêves les plus fous.

----------------------

staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in your heart. cos love comes slow and it goes so fast. well you see her when you fall asleep but never to touch and never to keeppassenger | phoebetnkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wherefashionismade.forum-canada.com
 
that chemistry didn't came from yesterday. (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hazmat Modine - Yesterday Morning
» Sing Yesterday For Me
» Yesterday [PC]
» Les autres livres de Lucy Maud Montgomery
» yesterday's skype exchange report from Romain Galati

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRETTY LITTLE FASHION. ✯  :: WASHINGTON HEIGHTS, CHICAGO :: 87th Street :: Habitations-
Sauter vers: