AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 don't take my hip here (R)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nina Bunsham
CLEVER GIRLremember don't look me like a meat piece.
avatar

MESSAGES : 189
PSEUDO : Glamor (Marion)
CREDITS : @myhuntress + lana del rey + tumblr

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #401, 75th STREET (w. kira & marlow)
CONTACT LIST:
RP STATUS: Close (0/3)

MessageSujet: don't take my hip here (R)   Lun 17 Fév - 22:35


so now everything has changed
and your heart's been rearranged
@broken bells + tumblr
✻  ✻  ✻
(viktor simmons)
Nina déballa soigneusement l'enveloppe d'un blanc cassé royal, appuyée d'une célèbre enseignement mais jeta négligea le papier lorsqu'elle eu le césar dans les mains. Peu de monde avait le privilège qu'elle avait, soit pouvoir choisir où passer la nuit avec les diverses soirées qui s'offraient à elle. Tout en lisant la carte écrite à la main, signe de respect, elle dégaina son cellulaire pour entrainer l'heure et l'endroit à laquelle se déroulait la fameuse soirée privée. Privée, c'est-à-dire seulement quelques invités sélectionnés, notamment ceux qui avait travaillé pour le dernier numéro spécial du magazine Vogue. Il fallait absolument qu'elle note ce qu'elle avait à faire à chaque fois, même pour de petits trucs paraissant futiles, sa mémoire lui faisait souvent des farces. La jeune fille avait encore beaucoup de choses à faire, selon ce que lui annonçait son calendrier, notamment envoyer son nouveau CV à un nouvel employeur dont elle ne connaissait rien, mais au moins, elle se faisait énormément d'expérience professionnelle. Ses colocataires ne tardèrent pas à faire des allées et venues dans l'appartement, ne manquant pas au passage de la laisser seule et de décliner la formidable invitation qu'elle leur proposer pour le soir-même. Nina monta dans son dressing qui occupait un bonne partie de la chambre et entreprit de faire un choix. Elle se devait d'être impeccable si elle voulait parfaire sa réputation, donc s'habiller pas du tout naturellement et se sentir mal à l'aise toute la soirée. La jeune femme avait amplement le choix avec une silhouette filiforme et musclé par un jogging et des cours de boxe hebdomadaires, malgré sa petite taille. Elle opta pour une robe lui arrivant au niveau des genoux, elle détestait les robes trop courtes, qu'elle trouvait tri affriolantes et vulgaires. Avec les chaussures vues et revues noires vernies à la semelle rouge. Encore une soirée qui s'annonçait passée sur une chaise en vue de la hauteur des stilettos. Nina s'enfouie dans la voiture qui l'attendait, soigneusement commandée par sa mère qui était elle aussi invitée, comme souvent pour les évènements mode. Elle entra alors suivant de très près sa mère, prenant soin d'éviter les flashs trop nombreux à son goût. Une fois un peu avancé à l'intérieur, elle fut stoppée net par sa mère. Oui maman, je sais, je vais essayer de bien me tenir. En prenant soin, de susurrer le 'essayer'. Sur ce, elle fut plantée au milieu de l'assemblée, tandis que beaucoup avec déjà vidé leur verre. La belle brune sentit alors une présence audacieuse derrière elle, mais ne se retourna pas pour autant, afficher son délicieux sourire malicieux sur ses lèvres rouges. Et bien je savais pas qu'il laissait entrer tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Simmons
ACTION IS CHARACTERwithout we would be nobody
avatar

MESSAGES : 218
PSEUDO : freckles sloth
CREDITS : @myself

MessageSujet: Re: don't take my hip here (R)   Mar 18 Fév - 15:27



Viktor avait obligation d’assister à quelques soirées mondaines qu’il n’appréciait pas particulièrement. Son père lui rabâchait assez souvent que c’était une bonne chose pour la compagnie, notamment pour conclure quelques contrats avec des créateurs désireux de voir leurs tenues dans des productions de cinéma. Et pourquoi pas aussi, approcher quelques célébrités convoitées pour le grand écran. Il n’empêche que Viktor avait tendance à s’y rendre à reculons. Alors, dans un soupir exaspérer, il choisi au hasard une invitation de la pile qu’il recevait tout les deux jours. En voyant le nom du Palmer Hôtel, son intérêt gradua de quelques centimètres. Ce n’était pas n’importe quelle chaine d’hôtel. Bonne pioche comme on dit. Il décida de se rendre à son appartement d’abord, histoire de se rafraîchir de sa journée, et pourquoi pas y croiser sa jolie fiancée pour la convié à l’évènement. Malheureusement, l’appartement était vide, et la rousse ne fit pas d’apparition de toute l’heure ou il y était. Tant pis pour elle. Un costume bleu foncé, siglé Prada sur le dos, ces longs cheveux plaqué en arrière sur son crâne, il était enfin prêt à s’y rendre. Son chauffeur le déposa devant l’entrée, déjà croulante de paparazzi. Etant seul, il n’avait pas forcément envie de jouer le jeu ce soir-là, il se contenta donc de traverser le plus rapidement possible l’entrée. Une fois à l’intérieur, il plissa sa veste. Viktor n’aimait pas paraître débraillé. Il avait une réputation à tenir après tout. Son regard circula rapidement dans la pièce. La lumière était tamisé, la musique particulièrement étouffante et une bonne partie de l’assistance avait déjà l’air d’avoir bu un verre de trop. La soirée risquait de ne pas être drôle. Viktor décida de rester la demi-heure réglementaire avant de déguerpir. Boire à n’en plus pouvoir n’était pas un de ces passe-temps favoris. En réalité il ne rêvait que d’une chose : aller au gym. Et puis, quelque chose l’intrigua. Plus précisément une chute de hanche. Elle lui était familière, remontant son regard vers le visage de la demoiselle, qui justement venait de lui offrir son plus beau profil. Un sourire joueur s’afficha sur son visage tandis qu’il se faufilait contre son dos. Nina Bunsham. La demoiselle aux yeux rieurs et aux hanches redoutables étaient à bien y réfléchir un passe-temps bien plus agréable que n’importe quel sport. « Et bien je ne savais pas qu’il laissait entrer tout le monde. »  Sa main glissa subtilement sur l’arrondi de ses fesses avant qu’il ne la contourne pour lui faire face. Ils étaient entourés, et avec l’annonce de son mariage proche, ce n’était pas le moment de faire un faux pas. Par contre, l’idée de les voir discuter n’était pas particulièrement étrange, Nina était après tout une amie de Bea. « J’allais te dire la même chose. »  Nina ne faisait pas parti de l’élite, et elle était quand même là. Viktor toutefois ne savait pas véritablement qu’est-ce qu’elle faisait en gros dans la vie. En fait ça ne l’intéressait pas particulièrement. Il passa une main dans son dos, la poussant légèrement dans la direction du bar en sa compagnie. « Un verre ? » S’accoudant légèrement au bar, il fit glisser son regard le long de la tenue de Nina. Elle était particulièrement élégante.  « Tu es accompagné ? »

----------------------

Love hunt me down, i can't stand to be so dead behind the eyes, and feed me, spark me up, a creature in my blood stream chews me up   quote ©daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Bunsham
CLEVER GIRLremember don't look me like a meat piece.
avatar

MESSAGES : 189
PSEUDO : Glamor (Marion)
CREDITS : @myhuntress + lana del rey + tumblr

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #401, 75th STREET (w. kira & marlow)
CONTACT LIST:
RP STATUS: Close (0/3)

MessageSujet: Re: don't take my hip here (R)   Mer 19 Fév - 12:28

Elle se sentait objet. Mais objet de collection, la chose précieuse que l'on ose pas toucher par peur de le casser ou de le salir. Même si elle n'en avait pas l'air, et si le terme objet n'était pas si glorifiant que cela, c'est ainsi qu'elle se sentait en présence de Viktor. Du moins, en présence privée. Une relation que nul n'aurait pu comprendre, même pas elle apparemment qui avait été si faible, et qui perdrait beaucoup si cela venait à être révéler. Tout en restant un objet sexuel, elle en avait bien conscience. Mais en tant que femme moderne, ça ne la dérangeait pas plus que ça. Elle satisfaisait désir et fantasme en satisfaisant les siens aussi. La jeune fille sentit une main valser sur sa chute de rein et leva alors les yeux vers le jeune homme. Elle savait qui il était comme à peu près chaque personne dans cette salle, ce n'était pas le genre d'homme dont on n'oublie le statut. Surtout qu'il était fiancée à une de ses amies proches, qui n'était d'autre que Beatrice, qu'elle connaissait depuis longtemps même si elle ne la voyait pas si souvent que cela. J’allais te dire la même chose. Bien évidemment, à ses yeux, elle n'était que stagiaire, le genre de stagiaire qu'on ne remarque pas et qui se voit attribuer la gracieuse tâche du café. Je finis toujours pas trouver une invitation par terre. Ce n'est pas parce-qu'elle faisait une blague ou que quelqu'un en faisant une, qu'elle s'esclaffer de rire. Elle avait le rire plutôt difficile justement. Mais là, elle n'afficha aucun sourire en plus, affichant une expression inerte de fatigue. Cela faisait cinq minutes qu'elle était présente, elle n'ennuyait déjà. Le bar semblait regorger de boissons les plus inhabituelles les unes des autres, de toutes les couleurs. Une rouge lui faisait envie mais une bleue attira beaucoup plus son attention. Enfin ce n'était pas le moment qu'elle se montre saoule à une fête de travail, la plupart des collaborateurs étaient présents et devaient faire bonne figure. Mais être ivre pourrait expliquer son comportement avec Viktor. Je vais prendre votre truc avec du citron et de la menthe là. Ce n'était pas non plus une surdouée des noms mais elle savait s'exprimer, du moins elle le faisait comme elle le pouvait. Nina fit un ravissant sourire au serveur qui comprit de suite ce qu'elle désirait, et lui fit dos, se tournant vers l'immense salle de réception maintenant bien fournie de personnes en tout genre. Tu es accompagné ? La jeune fille tourna aussitôt la tête vers sa mère qui discutait gaiement avec des hommes, certainement actionnaires tout comme elle. Elle n'aurait pas pu citer les entreprises que ses parents possédaient en majorité, du moins elle s'en fichait royalement. Mais quand on lui demandé, elle répondait toujours la même phrase, des entreprises qui sont en pleines ascensions, comme ça elle restait aussi vague que possible. Non ... j'ai reçu une invitation de la part de Monsieur ... Elle eu un énorme trou de mémoire, elle ne se rappelait plus le nom de son soit disant maitre de stage au sein de l'entreprise cinématographique. Enfin, il devait y en avoir des tonnes puis elle avait la mémoire assez courte pour oublier ce genre de détails. La jeune femme ne bougea pas son buste mais détournait son regard pour croiser celui du jeune homme, esquivant son premier sourire de la soirée, prenant soin de rester sobre. Son regard se posa sur le poignet de Viktor qu'elle empressa de prendre délicatement entre ses deux doigts, comme pour le regarder plus attentivement ou du moins pour avoir un contact peau-peau. Sublime montre, et toi, tu n'as trouvé personne à trainer ici ? Certainement que leur fête ont déjà la réputation d'être ennuyeuses. Pour elle, toutes les fêtes de ce genre, c'est à dire centrée autour du travail ou chacun boit une gorgée toutes les heures, la barbaient plus qu'autre chose. S'il n'y avait pas eu le jeune homme, elle serait déjà partie sans même saluer qui que ce soit.

----------------------

✻ I know you, I walked with you once upon a dream.
I know you, that look in your eyes is so familiar a gleam and I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you, I know what you'll do. You'll love me at once, the way you did once upon a dream.
lanadelrey/once upon a dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Viktor Simmons
ACTION IS CHARACTERwithout we would be nobody
avatar

MESSAGES : 218
PSEUDO : freckles sloth
CREDITS : @myself

MessageSujet: Re: don't take my hip here (R)   Jeu 20 Fév - 22:10

Nina avait cette qualité que Viktor appréciait dans les femmes qui traversaient sa vie : l’impudence. Attention, pas l’arrogance, mais le juste dosage du culot et du cynisme. Il n’aimait pas les filles à la verbe trop importante ni le rire trop facile. Nina était comme une sorte de poupée de glace, dont il avait la chance de frôler du bout du doigt. Elle avait l’aisance naturelle nécessaire à leur monde, tout en ayant ce petit quelque chose en plus, cette envie d’appartenir à quelque chose. Elle pouvait tenter de le cacher, Viktor le voyait. Il l’observait tandis qu’elle terrasse de son charme le barman. Viktor aimait la compagnie de ses femmes fortes et redoutables. Quelque chose au fond de lui s’allumait en leur présence. De son côté il commanda un whisky, sans glace. « Non… J’ai reçu une invitation de la part de Monsieur… » Sa phrase resta inachevée et Viktor ne put réprimer un rictus. Une fois encore l’attention de Nina était ailleurs. Elle avait tourné la tête et Viktor curieux, tenta de trouver ce qu’elle pouvait bien regarder. Dans la direction en question, il ne voyait rien d’inhabituel, des têtes qu’il avait déjà croisées dans de nombreuses soirées. « Il va falloir être plus attentive mademoiselle. » Souffla-t-il à son intention avant qu’elle n’attrapa son poignet. Nina avait conquis toute son attention en même pas quelques minutes. Même s’ils avaient atteint un certain degré d’intimité, le jeune homme avait toujours un peu de mal à se mettre à la chasse de la demoiselle. De ce fait, la voir avoir un geste vers lui, même aussi insignifiant lui faisait extrêmement plaisir. « Sublime montre, et toi, tu n’as trouvé personne à trainer ici ? Certainement que leur fête on déjà la réputation d’être ennuyeuses. » Le barman avait refait une apparition discrète avec leurs verres. Viktor leva son verre à la fin de la phrase de Nina, comme pour valider ses propos. Il attendit qu’elle goûte le sien avant de porter le liquide lumineux à ses propres lèvres. « Je suis bien plus excité à l’idée de passer la soirée en ta compagnie. » Il lui adressa un clin d’œil. Sa remarque était on ne peut plus juste. Repérant du coin de l’œil une partie de la fête un peu moins lumineuse et décorée de banquette confortable, il offra son bras à sa compagne de la soirée, la guidant vers un endroit un peu plus intime. S’installant à ces côtés dans un coin stratégique –pouvant à la fois vérifier les aller et venus des invités tout en n’étant pas à vue immédiate de leur part- il s’asseye dans une banquette, Nina à côté de lui. « Une suggestion pour rendre la soirée plus amusante. » Ce n’était pas une question, mais bien plus une sorte de défis lancer à l’attention de Nina. Sachant que la voie était libre, il posa sa large paume de main sur le genou de la très jolie brune. « Sublimes jambes. » Dit il en écho à sa remarque un peu plus tôt sur sa montre. Nina et lui ne parlait jamais explicitement de Beatrice. Tout deux savaient très bien les différents liens qui les liaient entre eux. Sans vraiment s’inquiéter de l’avenir. D’ailleurs, Viktor ne songeait même pas un instant à son mariage et au fait que Nina ferait parti de l’assistance. Comme tant de fois auparavant, ils allaient devoir jouer la comédie.

----------------------

Love hunt me down, i can't stand to be so dead behind the eyes, and feed me, spark me up, a creature in my blood stream chews me up   quote ©daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Bunsham
CLEVER GIRLremember don't look me like a meat piece.
avatar

MESSAGES : 189
PSEUDO : Glamor (Marion)
CREDITS : @myhuntress + lana del rey + tumblr

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #401, 75th STREET (w. kira & marlow)
CONTACT LIST:
RP STATUS: Close (0/3)

MessageSujet: Re: don't take my hip here (R)   Dim 23 Fév - 21:32

Sublimes jambes. Elle leva timidement les yeux aux ciel comme exaspérée pour jouer le jeu, mais les rebaissa bien vite pour croiser ceux de Viktor. Nina croisa alors ses jambes venant frôler celles du jeune homme à côté d'elle. Je crois l'avoir déjà entendu, il va falloir trouver mieux. Elle affala alors son dos dans le dossier mou et inconfortable de la banquette et porta son verre délicatement à ses lèvres. A peine avait elle reçu un peu de liquide étrange, son visage exprima une grimace de dégoût et elle déposa rapidement son verre loin d'elle. Essayant au mieux de ne pas penser à ce goût monstrueux qui lui hantait maintenant la bouche. Elle qui avait un palais sensible aux goûts, elle se souviendrait longtemps de cet alcool âcre et sucré en même temps, de quoi faire vomir quelqu'un. C'est vraiment dégueulasse. Malgré sa bonne éducation et le fait d'être en présence de personnes privilégiées, elle ne mâchait jamais ses mots lorsqu'ils étaient spontanés. Néanmoins, elle n'en restait pas mal à l'aise, lorsqu'un d'eux s'échappait de son inconscient et la mettait parfois dans des situations vraiment embarrassantes. Nina tenait toujours une certaine distance avec Viktor, de sorte que les yeux qui se baladaient sur eux n'aillent rien révéler aux journaux de bas étages. Si tu savais comme j'aimerais qu'il n'y ait personne, autour. Elle aimait pouvoir se lâcher, être elle-même et ne pas aborder cette expression toujours détachée et froide avec lui quand ils étaient en public, ce qui arrivait trop souvent d'ailleurs. La jeune eut un moment de réflexion avant de se rapprocher non délicatement vers le jeune homme, pendant alors sa tête contre son épaule et admirant l'assemblée. Je crois que je pourrais m'endormir tellement que la fête est géniale et ... attends cinq minutes. La belle brune eu un moment de panique intégrale lorsqu'elle vit une silhouette élancée s'approchait d'eux. Sa mère avait certainement envie de réprimander sa fille pour quelque chose qu'elle n'avait pas fait, ou fait justement. Nina se leva donc et avancé de quelques grands pas avant que sa mère n'atteigne la banquette. Nina, arrêtes tes bêtises et laisses le tranquille. Imagines si Beatrice était là. Imagines la réputation de notre famille. Maman, laisses moi tranquille, il ne se passe absolument rien. Et puis tu n'avais pas qu'à m'amener ici. Contrairement à sa mère, la jeune fille murmurait pour que personne ne l'entende et surtout pas Viktor. La mère tourna alors hautainement ses talons et elle en fit de même, abordant une expression hautaine et regagna si lourdement sa place, que la banquette faillit vibrer. Elle se sentait très mal d'avoir été réprimandée en public. Ne pensant plus à autre chose, elle ferma les yeux et porta à la bouche le verre qu'elle avait mis de côté quelques temps auparavant, ne se souciant alors plus du goût qu'il avait. Quand on veut vraiment oublier, on le fait. La belle brune n'osait pas croiser les yeux de Viktor sous peine qu'il lui pose des questions et qu'elle ait à s'expliquer. Si seulement elle n'avait pas cette tendance à être faible et désireuse des hommes, elle n'en serait pas là.

----------------------

✻ I know you, I walked with you once upon a dream.
I know you, that look in your eyes is so familiar a gleam and I know it's true that visions are seldom all they seem but if I know you, I know what you'll do. You'll love me at once, the way you did once upon a dream.
lanadelrey/once upon a dream
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: don't take my hip here (R)   

Revenir en haut Aller en bas
 
don't take my hip here (R)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRETTY LITTLE FASHION. ✯  :: WASHINGTON HEIGHTS, CHICAGO :: Western Avenue :: Palmer House-
Sauter vers: