AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 I've been trying too hard. /bea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Viktor Simmons
ACTION IS CHARACTERwithout we would be nobody
avatar

MESSAGES : 218
PSEUDO : freckles sloth
CREDITS : @myself

MessageSujet: I've been trying too hard. /bea   Sam 15 Fév - 20:18




Rituel du jeudi midi : date lunch. Viktor avait prit l’habitude de prendre deux heures contrairement à sa demi-heure du midi pour rendre visite à sa fiancée. C’était une manière de garder les apparences d’un couple sain et amoureux, et souvent l’occasion pour Viktor de relâcher la pression de son boulot dans les bras de la belle Bea. Bien entendu un attachement existe entre les deux jeunes gens. Viktor apprécie particulièrement son côté dominant, sa fierté et sa passion pour son boulot. Il aime aussi leurs nombreux ébats. Il y a sans aucun doute une alchimie sexuelle, et une sorte d’attirance qui ne dépend pas de lui lorsqu’il se trouve près d’elle. Pour autant, il n’est pas amoureux de Bea. Et ne pense pas un jour l’être. Leur relation lui convient très bien, il a besoin d’une certaine indépendance, et Bea la lui offre sans condition. De plus, leurs titres sociaux les arrangent tout les deux. C’est gagnant-gagnant comme on dit. Son assistante ayant l’habitude de ces jeudis en tête à tête, c’est sans surprise qu’il la retrouva à peine dix secondes après avoir refermé la porte de son bureau derrière lui. Un large sourire aux lèvres, il lui demanda le menu du jour. « Sushis et une bouteille de vin blanc. » Inutile de lui demandé la qualité de la dite bouteille. Son assistante le connaissait comme si elle l’avait fait, et on peut dire qu’il lui faisait totalement confiance. Il la remercia d’un clin d’œil avant de sauter dans sa voiture, sans se donner la peine de donner l’adresse à son chauffeur. Une poignée de minutes plus tard, il se trouvait devant le gratte-ciel comprenant les bureaux de Victoria’s Secret. Viktor arrangea les plis de sa veste de costard avant de pénétrer dans l’édifice, ses cheveux longs étaient soigneusement retenu en arrière par un élastique. Il apprécia le regard des touristes amassé devant le bâtiment, tandis qu’il franchissait sans problème la barrière de sécurité. Comme un automate, il rentra dans l’ascenseur, habitué à se rendre à l’étage du bureau de Bea. L’endroit avait tout du bon goût, même si une prédominance de rose avait tendance à le faire sourire. Bien heureusement, Bea n’avait rien de la petite barbie osant à peine ouvrir la bouche. Il croisa un bon nombre de ses collègues, qui tour à tour le saluait, sourire et étincelle dans les yeux de mise. Viktor avait une sainte horreur de faire la conversation, et encore moins de donner des sourires niais. Il fit donc à peine un petit effort pour répondre avec autant de bonté à leurs salutations. Il s’accouda ensuite contre le comptoir de la secrétaire de Bea. Il leva à hauteur de son regard son paquet contenant le déjeuner et pointa du doigt le bureau complètement vitrée de Bea. Lorsque la secrétaire lui permit d’aller la voir, il frappa deux fois contre sa porte en verre avant de directement entrer. Bea était assise derrière son bureau, des mèches de ses cheveux blonds vénitien venant barrer son regard. Qu’elle ne leva même pas, d’ailleurs, en l’entendant entrer. Viktor déposa les sushis et la bouteille de vin sur la petite table que Bea possédait dans son bureau, entouré d’un canapé deux places et de deux fauteuils. Espace qu’elle utilisait surement pour des petites réunions ou simplement pour se détendre. Il traversa ensuite le bureau afin d’aller lui dire bonjour convenablement. « J’espère que tu as faim, darling. » Enfin elle se redressa pour lui porter de l’attention, Viktor se pencha contre son bureau pour déposer un petit baiser sur ses lèvres. Lorsque leurs lèvres se détachèrent, il lui murmura.  « Tu sais qu’avec un bureau aussi transparent, il faut surement m’accueillir un petit mieux que ça. » Il arqua un sourcil, lui indiquant subtilement que les regards devaient convergé dans leur direction, et qu’en tant que fiancés fou amoureux, le baiser allait devoir être un peu plus passionné pour être vendeur. Bon d’accord, Viktor en profitait franchement beaucoup.

----------------------

Love hunt me down, i can't stand to be so dead behind the eyes, and feed me, spark me up, a creature in my blood stream chews me up   quote ©daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bea Hawths
BACK TO BLACKyou go back to her and i go back to black
avatar

MESSAGES : 461
PSEUDO : shewolf ♡ clau.
CREDITS : © freckles sloth and myself
MULTICOMPTES : x - none.

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #000, 00th STREET
CONTACT LIST:
RP STATUS: availabe. {0/3}

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Sam 15 Fév - 21:39

Les bureaux de Victoria's Secret étaient remplis de jeunes femmes fièrent de travailler pour cette compagnie grandissant un peu plus à chaque année. Tous les hommes qui y entraient regardait de gauche à droite et se sentait ridicule et intimidé par le décor rose, blanc et noir des bureaux. Bien évidement, celui de Bea Hawths était blanc et noir. Nullement question qu'elle arbore le rose. Quelques tableau de fleur rose cependant était accroché pour rappeler cette touche de féminité dans se décor téméraire. La rousse était parti rapidement de chez elle ce matin pour se rendre à son boulot. Rester dans son appartement lui donnait la nausée. Les préparations de son mariage ne se passait pas comme sur des roulettes, elle qui pourtant était ordonné et voulait que tout soit réglé au quart de tour. Pas une seule imperfection ne pouvait être toléré, surtout pas quand le mariage allait être énormément médiatisé. Elle sortit donc de l’ascenseur s'approchant de sa secrétaire et assistante. Celle-ci lui tendit un café latté avec des extrait de vanille. Un sourire sur son visage en lui donnant l'ordre du jour. Le premier défilé de l'année avait été un succès et il y avait encore des échos de la performance à coupé le souffle de Bea Hawhts, organisatrice de ce défilé on ne peut plus réussi. Elle était toujours très fière de son boulot, peu importe ce que disait les critiques. Malgré son talent pour son boulot, les magazines ne cessaient de parler de ses fiançailles avec Viktor Simmons, CEO de Lions Gate. D'ailleurs, en ce moment, son assistante lui montrait la couverture d'un magazine avec le couple lors d'un événements. Bea prit le magazine et roula les yeux avant de l'apporter avec elle et de soupirer. Son assistante la suivit en riant. « Je ne peux plus avoir de vie privée! » La rousse déposé, ou plutôt lança, le magazine sur son bureau avant de prendre une gorgé de latté et de regarder son horaire. Elle avait une demi-heure à elle dans son bureau avant de finalement aller voir les gérants pour parler des points forts et faible - pour la centième fois - du dernier défilé afin de mieux organiser le prochain. Ces meetings étaient pire qu'emmerdant pour Bea. Quand elle regarda un peu mieux son horaire, elle remarqua que l'espace réservé au dîner était plus grande que d'habitude. Elle regarda la date et fronça les sourcils. « Nous sommes Jeudi, madame. » Bea leva la tête au ciel en se rappelant de la tradition de Viktor de venir dans son bureau tous les jeudis. Elle ne détestait pas prétendre être en couple, elle détestait prétendre être heureuse et comblé avec lui. Soyons honnêtes, il était loin du prince charmant sur un cheval blanc. L'avant-midi passa vite, et le meeting fut plus prometteur que ce qu'elle aurait pensé. De bonnes idées en était sortie et elle se sentait déjà prête pour les show room à venir. Ce sont les mini-défilés organisés dans divers endroits pour promouvoir la collection afin de la vendre. Une des parties de plaisirs à être Bea, recommencer et innover à chaque fois. Alors qu'elle mettait sur son ordinateur une liste de thèmes et idées, son cher fiancé arriva dans son bureau en toquant. « J’espère que tu as faim, darling. » Elle ne daigna pas lever la tête, le regarder ou même parler. Elle resta planter derrière son bureau en continuant de taper vigoureusement sur les touches de son ordinateur. Quand finalement elle releva la tête, leur lèvres se touchèrent. Une léger baiser, court et bref. « Tu sais qu’avec un bureau aussi transparent, il faut surement m’accueillir un petit mieux que ça. » Elle eu presque envie de lâcher un rire sarcastique, mais ne le fit pas. Ce ne serait pas très poli pour son cher fiancé et futur mari. « Tu crois qu'ils vont remarquer aussi si je te dis d'aller te faire voir? » Elle fit un léger sourire avant de mettre une main sur la joue de Viktor pour ensuite se lever de sa chaise pour contourner son bureau et se mettre face à lui, mettant une main dans sa nuque afin qu'il penche sa tête - Bea étant légèrement plus petite que lui - pour l'embrasser un peu plus vigoureusement que tout à l'heure.

----------------------

staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in your heart. cos love comes slow and it goes so fast. well you see her when you fall asleep but never to touch and never to keeppassenger | phoebetnkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wherefashionismade.forum-canada.com
Viktor Simmons
ACTION IS CHARACTERwithout we would be nobody
avatar

MESSAGES : 218
PSEUDO : freckles sloth
CREDITS : @myself

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Sam 15 Fév - 23:07

Leur idylle était quand même quelque chose de bien étrange. Viktor se souvenait encore du moment ou il avait débuté par la fréquenter. A force de la croiser dans les soirées mondaines, et après s’être informé vaguement sur elle, il avait fini par l’invité à diner. Rien de trop fantasque, mais déjà, les paparazzis les avaient photographié à la sortie du restaurant. Le rendez-vous n’avait été ni exceptionnel ni mauvais, et pourtant Viktor avait une certaine attirance envers elle. Ils ont couchés ensemble au second rendez-vous. Tout ensuite s’est accélérer, le statut de couple ouvrant des portes insoupçonnées. Sans même véritablement se concerter, les deux amants ont très vite compris les avantages d’une relation de couple, avec après tout, les mauvais côtés en moins. Pas de prises de têtes, pas de mensonges, que de la franchise, du business et du sexe. D’accord, il manque surement un petit peu de romance, mais les histoires d’amours comme au cinéma, ça n’arrive justement qu’au cinéma.

« Tu crois qu’ils vont remarquer aussi si je te dis d’aller te faire voir ? » Viktor laissa transparaître un sourire sur son visage. Il adorait quand elle lui résistait. Un jeu de pouvoir se faisait souvent entre ces ceux-là. Et Viktor était du genre insatiable avec ce petit manège. Il l’observa du regard lorsqu’elle contourna le bureau pour enfin l’embrasser de façon plus convenable. Sa main retomba avec volupté le long de son dos avant d’atterrir sur sa hanche. Lorsqu’ils eurent fini de s’embrasser il l’attira tout contre lui, pour déposé quelques mots dans son oreille, sachant très bien qu’elle détestait se sentir sans défense dans l’immensité de ses bras. « Eh bien voila, quand tu veux. »  Très vite, il se détacha de son étreinte presque forcée, ne souhaitant pas recevoir un coup de sa future femme. Il décida à la place d’ouvrir la bouteille de vin, et de remplir deux verres. Une fois fait, il revint vers elle, lui tendant un verre. « Darling. » Lorsqu’elle s’empara du verre, ses yeux se posèrent sur un magasine, apparemment tombé sur le sol. Il le ramassa et se rendit compte qu’elle et lui faisait la couverture. Un air satisfait sur le visage, Viktor se mit à lire le petit encadré qui leur était réservé. « Blablabla … le célibataire le plus convoité de Chicago n’est plus sur le marché … blablabla … Quelque chose à propos de Vera Wang … Couple de l’année. » Il reposa le magasine sur le bureau avant de boire d’une traite son verre de vin. « Que de bonnes nouvelles. Tu as reçu des robes de créateurs ? » Il posait la question pas parce qu’il était forcément intéressé par la réponse, simplement pour estimer le nombre de créateur désireux de se faire de la bonne publicité lors de leur mariage prochain. C’était toujours bon à prendre ! Visiblement, la belle n’avait pas envie de s’étendre sur le sujet. D’ailleurs, elle avait l’air beaucoup plus ailleurs que d’habitude. Viktor fronça les sourcils. Après tout, il dégageait son emploi du temps pour se détendre et s’amuser pas pour recevoir de l’indifférence de sa future femme ou encore pire, des embrouilles. « Un problème ? »

----------------------

Love hunt me down, i can't stand to be so dead behind the eyes, and feed me, spark me up, a creature in my blood stream chews me up   quote ©daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bea Hawths
BACK TO BLACKyou go back to her and i go back to black
avatar

MESSAGES : 461
PSEUDO : shewolf ♡ clau.
CREDITS : © freckles sloth and myself
MULTICOMPTES : x - none.

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #000, 00th STREET
CONTACT LIST:
RP STATUS: availabe. {0/3}

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Dim 16 Fév - 1:05

Il l'enlaça rapidement et bien heureusement pour lui car un centième de seconde de plus et elle lui arrachait la tête pour abus d'intimité. Elle déclarerait probablement aux policiers qu'il l'avait provoquer. « « Eh bien voila, quand tu veux. » Elle fronça le regard en le regardant, étant à deux doigts de le menacer avec un doigt d'honneur. Entre eux, c'était un petit jeux. Tout ça était qu'une parade, une façade à ce qu'il était réellement; des copains qui vivaient ensemble et qui de temps à autre - quoique plutôt régulièrement - se faisait une partie de jambe en l'air. Voilà ce qu'était véritablement l'envers du couple de Viktor et Bea. Il finit par - enfin - verser le vin dans les coupes afin qu'il puisse commencer à déguster leur repas. « Darling. » Le pire surnom du monde, elle tira d'ailleurs la langue à l'entente, une seconde fois, du surnom qu'elle détestait tant. Bea posa son regard sur le magazine pour attirer l'attention de Viktor. Il adorait qu'on flatte son égo, cet article entier ferait certainement l'affaire. En ce moment, dans un coin éloigné de sa tête, Bea sentait qu'elle ferait un femme remarquable, à remonté l'égo froissé de son futur mari, le grand Viktor Simmons. « Ose m'appeler comme ça de nouveau! » Elle fronçait le regard, le mettant au défi. Si jamais il venait à le dire de nouveau, sa tête regorgeait d'idées pour le faire amplement souffrir pour qu'enfin il promette de ne plus jamais employer ce mot. Mais têtu comme il était, quelques semaines après il allait recommencer. Et comme une mère avec son enfant, elle devrait lui donner une nouvelle punition pour l'empêcher de le faire. Sale gamin. Il prit le magazine et commença à lire l'article, ou plutôt à le passé en revu. « Blablabla … le célibataire le plus convoité de Chicago n’est plus sur le marché … blablabla … Quelque chose à propos de Vera Wang … Couple de l’année. » Le fait qu'il ne parle que brièvement de Vera Wang était une insulte. Bea ne pouvait tout de même pas laissé passer cette occasion parfaite de lui apprendre ce qu'était la haute couture et à quel point le fait que Vera Wang était dans cet article était important. « Que de bonnes nouvelles. Tu as reçu des robes de créateurs ? » Question intéressante, il débutait même le sujet. Bea avait fait tout ça dans son dos. Elle avait été dans plusieurs show room et boutique de créateurs afin de voir pour sa robe. Vera Wang en faisait partie d'ailleurs. D'autres compagnies lui avait proposer des robes, mais elle n'avait pas eu le coup de coeur parmi celles-ci. « Oui. Je les fais livrés ici pour ne pas que tu les vois, apparemment ça porte malheur, bébé. » Elle avait glissé le surnom en guise de démonstration du surnom darling avec elle. Ça revenait à la même chose. « Il me reste qu'un essayage et ce sera bouclé. Une Vera Wang. » Elle tenu à souligné le nom du créateur. Quelques instants après, Viktor s'inquièta pour elle, enfin, le mot est un peu fort. Il reste un garçon qui en regardant Bea ne pense qu'à une chose; le sexe. « Un problème ? » Elle prit place sur le canapé et croisa ces jambes pour prononcer quelques paroles d'une voix suave. « Tu as perturber mon chi, c'est tout. J'avais des tonnes d'idées et tu ramènes ton petit derrière dans le bureau. » Elle prit une pause pour finir son verre de vin et le déposé sur la table en exagérant afin qu'il puisse apercevoir son soutif. « Tu sais bien l'effet que tu me fais. » Elle se mit à sourire avant de sortir le plateau de sushi, d'en prendre un avec ces doigts et de le manger doucement. Une fois terminé elle inséra un doigts après l'autre dans sa bouche pour les nettoyer des miettes de sushi. Tout ça en regardant Viktor. Elle savait très bien comment l'allumer alors qu'il était évident qu'il ne l'aurait pas dans ce bureau-ci, vitré. La presse s'en régalerait bien trop.

----------------------

staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in your heart. cos love comes slow and it goes so fast. well you see her when you fall asleep but never to touch and never to keeppassenger | phoebetnkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wherefashionismade.forum-canada.com
Viktor Simmons
ACTION IS CHARACTERwithout we would be nobody
avatar

MESSAGES : 218
PSEUDO : freckles sloth
CREDITS : @myself

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Dim 16 Fév - 21:04


« Ose m’appeler comme ça de nouveau ! » Viktor roula des yeux. Il savait bien qu’au fond elle aimait ce surnom, c’était juste son fichu caractère de féministe qui lui dictait ce genre de réflexion. En même temps, dans une culture comme celle de la mode, difficile de se faire respecter en tant que femme. Bien entendu elles sont souvent adulées, muses des temps moderne. En attendant, elle reste souvent rien de plus qu’une toile blanche pour les créateurs.  « Oui. Je les fais livrés ici pour ne pas que tu les vois, apparemment ça porte malheur, bébé. » S’installant confortablement dans un fauteuil, Viktor tiqua sur son dernier mot. Tiens, tiens, petite vengeance personnelle. C’était aussi ridicule prononcé sans amour qu’avec. Toutefois, il était bien content qu’elle s’occupe de tous ses détails toute seule, il n’avait aucune envie de participer au choix de la robe. Après tout, il lui faisait confiance pour ce genre de chose. Il se contenta alors de lever son verre à son attention, comme pour porter un toast, lorsqu’elle lui annonça qu’elle avait trouvé la bonne. Vera Wang. Bien sur ce nom là n’était pas inconnu à ses oreilles, pour autant il n’avait aucune idée de la valeur esthétique de la robe. Il ne préférait pas s’attarder sur le sujet en réalité, et aux vues du flot de paroles qui suivirent, Bea non plus. « Tu as perturbé mon chi, c’est tout. » Nouveau roulement des yeux pour le beau scandinave. « J’avais des tonnes d’idées et tu ramènes ton petit derrière dans le bureau. » Son ton avait changé. Oh Viktor connaissait particulièrement cette intonation. C’était souvent les prémices d’une activité nécessitant beaucoup moins de palabres. Finissant son verre d’une traite, Bea avait reprit le contrôle de la conversation, et par la même occasion de son regard. La demoiselle savait très bien le mener par le bout du nez, elle en faisait d’ailleurs tout de suite la démonstration, se penchant gracieusement en avant, lui offrant une jolie vue au passage sur la naissance de ses seins. Comme une charmeuse de serpent, elle continua son petit manège, perturbant son serpent de futur époux. « Tu sais bien l’effet que tu me fais. » En l’observant ne perde aucune miette de sushis, l’esprit de Viktor vagabondait déjà bien trop loin. C’était évident, Bea l’agaçait autant qu’elle l’excitait. Intérieurement, il maudit son fichu bureau entièrement vitré. « Vraiment, dis m’en un peu plus. » Arquant un sourcil, Viktor laissa balader longuement son regard entre le galbe de son mollet et les lèvres de Bea assise en face de lui. Il ne lui manquait vraiment pas plus pour lui sauter dessus. Mais il aimait beaucoup trop leur jeu du chat et à la souris pour gâcher l’instant. Viktor détacha le bouton de sa veste avant de l’enlever, la température allait sans aucun doute augmenter d’ici quelques minutes. Il reposa méticuleusement sa veste sur le dossier de son fauteuil avant de remonter les manches de sa chemise jusqu'à ses coudes. Il prit à son tour un sushi qu’il avala goulument. « Je n’ai pas eu le plaisir de te croiser ce matin, j’aurais bien voulu te donner un coup de main sous la douche. » Il s’humidifia les lèvres, une pointe de wasabi le rendant encore un petit peu plus chaud. Les futurs époux habitaient bien sur déjà ensemble. Même si finalement leur cohabitation ressemblait plus à une colocation. Il lui arrivait souvent de rentrer tardivement et de retrouver un lit vide, Bea finissant parfois beaucoup plus tard que lui. Ils partageaient très rarement un repas ensemble, également. En somme, les seuls moments partagés se limitaient à leur grand lit. Se penchant légèrement, les jambes de Bea était facilement à porté de main. Il ne s’embêta donc pas à caresser doucement le pli sous son genoux, avant de remonter à peine de quelques centimètres. « Bea, ça fait combien de temps que tu ne m’as pas laisser te toucher, tu es une bien méchante fiancée. » Joueur, il lui adressa un clin d’œil. Il laissa sa main à ce niveau, ne sachant pas encore si Bea était d’humeur à profiter un petit peu de leur alchimie ou si elle préférait une nouvelle fois être la parfaite emmerdeuse.

----------------------

Love hunt me down, i can't stand to be so dead behind the eyes, and feed me, spark me up, a creature in my blood stream chews me up   quote ©daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bea Hawths
BACK TO BLACKyou go back to her and i go back to black
avatar

MESSAGES : 461
PSEUDO : shewolf ♡ clau.
CREDITS : © freckles sloth and myself
MULTICOMPTES : x - none.

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #000, 00th STREET
CONTACT LIST:
RP STATUS: availabe. {0/3}

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Dim 16 Fév - 22:47

Le jeu du chat et de la souris était leur préféré. C'était en quelque sorte devenu leur façon de s'endurer un et l'autre, de vivre. Quelques fois, il laissait l'autre jouer quelques temps avec la souris, sans pour autant la tuer, quel était le plaisir à finir le jeu? Chaque geste et chaque parole de Bea était un jeu de séduction destiné à le provoquer et à le faire réagir. Chose qu'il faisait très bien. Elle le remarquait dans sa façon de la regarder, ces yeux brûlant d'un désir qu'elle connaissait plus que trop bien. « Vraiment, dis m’en un peu plus. » Bea se mordit légèrement la lèvre, augmentant la chaleur dans la pièce. Bientôt elle fit semblant d'avoir une pression dans la nuque en se la massant d'un main. Elle savait quoi faire pour faire allumer l'ambiance. Pourtant elle n'avait pas la moindrement envie d'aller plus loin que là. Viktor cependant montra l'intérêt d'abattre ces murs en vitre avec ces agissements. Il retira son veston, remonta ces manches, laissant un goût amer dans la bouche de Bea qui en aurait voulu un peu plus. Déçu, elle haussa les épaules et les sourcils en prenant un nouveau sushi après Viktor. Elle le laissa dans sa main en voyant qu'il s'humidifiait les lèvres, totalement concentré sur celles-ci. « Je n’ai pas eu le plaisir de te croiser ce matin, j’aurais bien voulu te donner un coup de main sous la douche. » Quel enfoiré! Bea haussa les sourcils, comme si elle était choqué par la révélation. Elle engloutit son sushi de la même façon que le précédent, sans se licher les doigts cette fois-ci, cependant. « On sait tous que c'est moi qui t'en donne un et pas le contraire. Ne mélangeons pas les situations, chéri. » Elle eu un léger sourire moqueur. Les coups de mains, c'était disons, son truc à elle. Elle le regardait en détaillant chaque trait de son visage pour savoir ce qu'il désirait, ce qu'il voulait réellement. Elle était cependant distraire par ces fichus lèvres qu'il n'arrêtait pas d'humidifier ou de faire bouger. C'était un martyr à regarder. Elle sentit la main de son fiancé, en ne faisant rien, ne bougeant pas d'un centimètre. Bea le regarda dans les yeux alors qu'il faisait son petit manège de séduction. Il prouvait que les mecs n'étaient pas très observateur. « Bea, ça fait combien de temps que tu ne m’as pas laisser te toucher, tu es une bien méchante fiancée. » Bon sang. Il s'en permettait celui-là! Elle était choqué bien plus par le fais qu'il la traite de méchante fiancée, qu'elle ne l'est pas laissé la toucher depuis quelques temps. « Ta main est bien sur moi là, je me trompe? » En prit un nouveau sushi, le porta à sa bouche, prit le temps de le mastiquer et ferma les yeux en avalant. Démontrant par la même occasion qu'elle adorait ces petites choses. Elle ouvrit de nouveau les yeux pour regarder son futur mari. Elle l'avait allumer et il était avide de soif et d'envie. C'était comme enlevé un jouet à son enfant, cruel. Bea roula les yeux avant de se lever et d'aller s'asseoir sur lui pour se coller contre lui et lui enfoncer de façon délicate sa langue dans sa bouche. L'échange de salive dura quelques secondes, voire minute. Une fois sa bouche retrouver elle le regarda droit dans les yeux. « Vas-y. Fais toi plaisir, touche moi. » Elle avait dit ces mots en murmurant et en prononçant chacun des mots de façon distincte. Comme s'il ne l'avait pas bien compris, Bea répéta, simplement pour la torture de la situation. « Touche. Moi. » Ils se trouvaient dans un bureau vitré, comment avoir un moment d'intimité et de galipette. Bien sûr, s'il était intelligent il irait dans le placard a rangement, prendrait des panneaux et des boites de carton pour faire un espace d'intimité. Mais bien sûr, il préfèrerait aller dans le placard, poussiéreux et de mauvaise qualité plutôt que d'y aller avec une solution... plus salubre.

----------------------

staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in your heart. cos love comes slow and it goes so fast. well you see her when you fall asleep but never to touch and never to keeppassenger | phoebetnkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wherefashionismade.forum-canada.com
Viktor Simmons
ACTION IS CHARACTERwithout we would be nobody
avatar

MESSAGES : 218
PSEUDO : freckles sloth
CREDITS : @myself

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Lun 17 Fév - 21:40

« Ta main est bien sur moi là, je me trompe ? » Un sentiment de fierté s’enclencha en Viktor. Oh il adorait son impudence, son petit ton hautain, ce côté jeune femme qui n’a besoin de personne. Il lui laissait la place d’être la dominante dans leurs échanges, car il savait que trop bien qu’elle laisserait tomber toutes ses défenses une fois à l’horizontale avec lui. Toutefois, ces petites remarques avaient le ton de l’agacer, souvent une fois de trop. Il se décida à faire glisser en arrière sa main, n’ayant pas trop envie de se battre ce midi-là. Quelques secondes plus tard pourtant, la belle prit l’initiative. Une fois assise sur ses genoux, elle l’embrassa goulûment. En rouvrant les yeux, Viktor ne voyait que ses prunelles vertes. « Vas-y. Fais toi plaisir, touche moi. » Viktor fronça les sourcils, pas certain de bien comprendre. Une fois perdue sur ses lèvres roses, elle le ramena à la réalité. « Touche. Moi. » Elle détacha avec intention les deux mots. Elle voulait donc qu’il la touche ici, maintenant. Et tout de suite. Ses doigts glissaient le long de la fermeture éclair de sa robe, juste au milieu de ses omoplates. Il était si facile de la déshabillée, en un seul coup de main. Littéralement. « A vos ordres. » Il se retint d’ajouter capitaine. A la place, il étouffa un sourire dans le creux de son cou. Il le perla de baisers, sa main passa de son dos à son ventre avec douceur. Son pouce remonta doucement en faisant des petits cercles le long de ses côtes. Bea était si menue entre ses bras qu’il pouvait véritablement faire ce qu’il souhaitait. Sa mâchoire descendait un peu plus le long de son décolleté, épousant avec délice les courbes de la rousse si culottée. Viktor pouvait entendre le battement de son cœur jusqu'au bout de ses doigts, sous l’excitation. Il n’avait pas véritablement l’intention de continuer ce câlin ailleurs que dans ce fauteuil. Qu’importe le bureau vitré. La main auparavant sur ses côtes reprit place dans le dos de Bea, il fit descendre à mi-chemin la fermeture éclair. Son autre main, elle, s’était déjà faufiler entre les cuisses de la belle demoiselle, dont il avait bien l’intention de rendre un brin plus sympathique à son égard. Le jeune homme se détacha avec difficulté du cou de Bea afin de la regarder. La tête un brin en arrière, la bouche entrouverte, il observait le visage de la rousse. Il avait envie de la voir perdre sa contenance légendaire tandis qu’il s’occupait d’elle. Son petit ton joueur de tout à l’heure concernant le fait qu’elle était celle qui lui donnait un coup de main en général lui avait donné des idées. A présent, elle ne pouvait plus vraiment tenir cet argument contre lui. D’ailleurs, même si elle essayait par tous les moyens de ne pas trahir qu’elle aimait particulièrement ce qu’il était en train de faire, son corps lui ne pouvait pas mentir. Et ni le tremblement de ses cuisses, ni la poignée des cheveux de Viktor qu’elle venait d’agripper sur sa nuque, semblait être indicateur d’une quelconque désapprobation. Viktor s’humidifia de nouveau les lèvres, tic qu’il ne pouvait contrôler, surtout dans des moments aussi intimes que ceux-ci. Il souffla alors quelques mots à son intention. « J’arrête ? » En écho il ralentit la cadence entre les cuisses de Bea, attendant impatiemment qu’elle lui dise le contraire. Oh oui, c’était cruel. Mais tout homme a besoin d’un peu de flatterie de temps en temps. Même Viktor qui pourtant déteste ça. Et puis, sans vraiment la prévenir il cessa, faisant par la même occasion basculer la belle à sa place dans le fauteuil, se redressant. Il prit au passage deux sushis qu’il enfonça dans sa bouche. Faisant quelques pas dans le bureau, se détournant avec un malin plaisir de la demoiselle.  « Finalement je pense que je peux attendre encore quelques heures. » Il s’apposa à son bureau à l’extrémité de la pièce.« Non ? ». Il essuya ses lèvres à l’aide de son pouce, sans quitter une seconde des yeux Bea.

----------------------

Love hunt me down, i can't stand to be so dead behind the eyes, and feed me, spark me up, a creature in my blood stream chews me up   quote ©daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bea Hawths
BACK TO BLACKyou go back to her and i go back to black
avatar

MESSAGES : 461
PSEUDO : shewolf ♡ clau.
CREDITS : © freckles sloth and myself
MULTICOMPTES : x - none.

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #000, 00th STREET
CONTACT LIST:
RP STATUS: availabe. {0/3}

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Mar 18 Fév - 0:18

Et le voilà, mesdames et messieurs, qu'il s'exécute comme un bon petit soldat. « A vos ordres. » Viktor commençait à très bien connaître Bea. Peut-être même un peu trop, pour savoir qu'elle le refroidirait en moins de deux et rectifierait le mire s'il avait oser dire le mot capitaine. Elle avait les yeux moqueur et joueur. Pour être honnête, elle n'avait pas très envie de faire quoique ce soit, c'était uniquement parce qu'elle avait senti un défi dans la phrase précédente de son fiancé. Ces agissements la surprit de quelque peu. Là, maintenant, devant la vitre qui n'était pas teinté? Quel élan de folie avait passé dans la tête de Viktor cette fois-ci. Bien évidemment, il tenta de montré qui était véritablement le maître lorsqu'il s'agissait de moment frivoles comme ceux-ci. Elle ne bougea pas d'une miette lorsqu'il détacha sa robe, plantant son regard dans le sien après l'échange de salive. Ces mains sur son corps, la façon dont il la dévêtait la faisait complètement perdre le contrôle. Elle était sensible sous le charme et les caresses de son fiancé, elle pouvait lui accorder ça. Très certaine une des seules choses à laquelle il succédait. L'amas d'émotion devenant plus fort, Bea laissa sa tête tomber vers l'arrière, respirant à plein poumons. Elle était complètement calme et relaxe, prise en otage par les mains baladeuses et les caresses de son futur mari. « J'arrête ? » Comme seule réponse, elle le fusilla du regard. Elle pourrait profiter de ça pendant encore des heures, de leur petites escapades le weekend, mais surtout les vendredi soir après que tous deux soient rentré de leur sorties respective avec un verre de trop dans le corps. En ce moment, ils étaient sobre, rendant l'activité encore plus enrichissante. Tout de même, la vitre la choquait quelques peu. Quiconque passerait, remarquerait ce qui était en train de se passer dans son bureau. Elle devait vraiment pensé à mettre des rideaux pour les moments comme ça. Alors qu'elle ressentait chaque parcelle de peau qui n'était pas la sienne et se laissait emporter par le rythme et la bienséance de la chose, Viktor décida tout bonnement d'arrêter tout ça. En un claquement de doigts - et de façon scandaleuse - elle se retrouva littéralement assise sur le derrière dans le fauteuil, regardant son fiancé engobé des sushis en s'éloignant d'elle. Bien qu'elle aurait adoré avoir un visage choqué, elle se releva et zippa de nouveau sa robe, se rajustant. Il était pas prêt d'oublier ça, ce connard. « Finalement je pense que je peux attendre encore quelques heures. » Bea s'asseya de nouveau les jambes croisé dans son fauteuil. Elle n'était pas du tout impressionnée, il adorait joué au jeux du refroidissement instantané. « Non ? » Tout faux. Au départ, elle pensa faire une trève du silence, mais c'était bien trop gamin et ce n'était pas elle. Bea répondait toujours du tact au tact et cherchait à touché l'égo en premier. Toujours et jamais rien d'autre que l'égo. « C'est qui là le mauvais fiancé? » Petite référence à comment leur très début d'ébat avait commencé. Elle avait d'ailleurs en ce moment même un goût très amer dans la gorge. Tant pis, des tas de gens seraient intéressé par le fait de passé ne serait-ce que quelques heures de le même lit qu'elle à faire des activités physique. « Oh, me regarde pas comme ça, je suis bonne pour une semaine, merci à toi. » Bea souria et se leva pour s'approcher de son futur mari. Elle passa ces bras autour de sa taille avant de lui donner un baiser rapide sur les lèvres, elle repartit presque aussitôt vers la chaise de son bureau. Il ne l'aurait pas vivante.

----------------------

staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in your heart. cos love comes slow and it goes so fast. well you see her when you fall asleep but never to touch and never to keeppassenger | phoebetnkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wherefashionismade.forum-canada.com
Viktor Simmons
ACTION IS CHARACTERwithout we would be nobody
avatar

MESSAGES : 218
PSEUDO : freckles sloth
CREDITS : @myself

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Mar 18 Fév - 20:24

Viktor avait découvert bien jeune, assez confusément, que les gens étaient interchangeables. A travers l’absence de sa mère en premier. Il ne comptait plus le nombre de belle-mère qu’il avait vu prendre une place qui le bouffait de l’intérieur. Face aux employés de maisons, dont il était inutile d’apprendre les prénoms. Dans les rapports amicaux, puis amoureux par la suite. Il n’avait jamais pu se convaincre du contraire. Encore aujourd’hui, sa relation avec sa fiancée traduisait cet impossibilité à s’attacher, à quoi bon se jeter corps et âme dans une relation finalement éphémère, malicieuse, pouvant disparaître du jour au lendemain ? Viktor s’interdisait un amour en redoublant d’efforts pour la rejeter, la malmener, tout en souhaitant être son monde entier dans leurs rares échanges. « Oh, me regarde pas comme ça, je suis bonne pour une semaine, merci à toi. » Le jeune homme s’interrogea. Bea avait elle le même regard sur leur idylle si étrange ? Ne souhaitait-elle pas, elle aussi, vivre quelque chose de plus roméo et juliette-esque ? Ses suspicions lui dictaient surtout que Bea était une jeune femme déçue par l’amour, et qu’au lieu de le chercher à nouveau, et par ce fait, de risquer de se brûler les ailes, elle se réconfortait dans leur relation. La demoiselle lui autorisa un maigre baiser avant de reprendre place sur sa chaise, comme à son arrivé. La température avait reprit un cours normal, chutant immédiatement son envie de jouer, son envie de gagner, son envie de la baiser. Les gens sont interchangeables, autant que volatiles sont les envies. Se raclant le fond de la gorge, il s’essuya de nouveau la bouche à l’aide de son pouce, comme pour éliminer toute trace de son rouge à lèvre couleur pêche qui lui collait les lèvres. Il attrapa une chaise qui traînait un peu plus loin et s’asseya de l’autre côté du bureau. « Je trouverais un moyen de tenir. » Autrement dit, il trouvera un créneau pour rendre une petite visite à Nina. Bea et Viktor ne discutaient pas de leurs vies ‘en dehors’ de leur appartement. Toutefois, il était évident que chacun trouvaient de la compagnie ailleurs. Viktor n’était pas jaloux, du moins temps qu’il n’était pas pleinement au courant d’une possible liaison extraconjugale de sa fiancée. La possession et la fierté sont deux défauts qu’il possède malheureusement, et l’idée de savoir la rousse entre d’autres bras n’était pas spécialement une pensée agréable. Sa phrase était aussi un moyen de la tester, de la provoquer. Mais inutile de faire appel à ses yeux de biche pour aujourd’hui, Viktor en avait eu assez pour le déjeuner. « Oh, je me suis décidé pour mon témoin. » Joli diversion. Viktor se gratta quelques secondes le menton, laissant durer le suspens, même si au final, le choix n’avait pas forcément d’importance. « Ce sera Nash. » Se levant pour aller engloutir encore quelques sushis, il continua, le dos tourné à Bea. « Il est aux anges d’ailleurs. » Nash était surement le seul de la famille Hawths à réussir à l’apprécier. Le sentiment était mutuel, même si en réalité le voir aussi bien tomber dans le panneau ne faisait que ravir Viktor d’avantage.

----------------------

Love hunt me down, i can't stand to be so dead behind the eyes, and feed me, spark me up, a creature in my blood stream chews me up   quote ©daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bea Hawths
BACK TO BLACKyou go back to her and i go back to black
avatar

MESSAGES : 461
PSEUDO : shewolf ♡ clau.
CREDITS : © freckles sloth and myself
MULTICOMPTES : x - none.

♢ UNHOLY TRINITY.
ADRESS: #000, 00th STREET
CONTACT LIST:
RP STATUS: availabe. {0/3}

MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   Dim 23 Fév - 0:33

« Je trouverais un moyen de tenir. » Et le voilà qui changeait de comportement, qui laissait tomber le jeux pour passer à l'indifférence de la situation. Si Bea pensait qu'il était fidèle avec elle, il venait de contredire toute ces pensées les plus profondes. Comme si un homme comme lui était capable de réellement l'aimer et la chérir, sans jamais la tromper. Absurde. Il continuerait d'avoir ces petites aventures même lorsqu'ils seraient marié. Et d'ailleurs le mariage approchait à grand pas. « Oh, je me suis décidé pour mon témoin. » Ce fût au tour de Bea de jouer la carte de l'indifférence. Elle haussa les sourcils sans le moindre once d’intérêt. Après tout le mariage n'était pas voulu au départ. Ils avaient joués avec la situation. Combien de fois Bea aurait-elle aimer croire à leur histoire d'amour qui n'en était pas une. Ils avaient essayer, mais aucun sentiment n'émanait d'eux. Bea ne voulait pas pensé à la journée où elle réaliserait être tomber amoureuse de Viktor. Ce serait certainement la pire sachant qu'elle est encore moins aimé qu'une des amantes de son fiancé, en étant elle-même une. Elle sentait qu'elle était cette cage qui retenait l'oiseau qu'était Viktor. Ils ne parlaient pas beaucoup, ils se voyaient plus souvent sur la couette qu'autre chose. Voilà à quoi se résumait leur vie si parfaite. « Ce sera Nash. » Elle cru d'abord à une mauvaise blague. Elle tira la langue et ria de façon sarcastique. C'était idiot. Pourquoi voudrait-il mélangé son petit frère à cette histoire de con? Il était hors de question que Viktor blesse son petit frère Nash. « Il est aux anges d’ailleurs. » Bea roula les yeux et leva la tête vers Viktor. Elle dût se lever pour affronter la situation. Elle aurait dû conclure un accord avec Viktor pour qu'il ne mêle pas sa famille à toutes ces histoires. Ça ne les aiderait pas. « Certainement plus que sa soeur, je confirme. » Elle accompagna ces mots d'un sourire emprunt d'une totale ironie. Elle méprisait cette situation à présent et n'était plus du tout sûre que ce mariage était une bonne chose. « Parfois je me demande ce qui t'es passé par la tête sur le tapis rouge. » Pour la première fois, Bea montrait son mécontentement à la situation. Elle ne connaîtrait pas l'amour même si l'envie n'était pas là. Elle était complètement indifférente à ces sentiments, à son coeur. Et c'est ce qui l'avait mené naïvement jusque là. Elle allait se marié avec l'homme qui devait l'aimer le moins de la terre. En l'espace d'un instant, elle eut envie d'être seule, de ne plus avoir cette vie, de ne plus avoir ce job. En se mariant avec Viktor, toute sa vie en prendrait un coup, que ce soit côté amoureux, amitié, famille etc. Bien évidemment qu'ils adoreraient leur lune de miel, mais après, que deviendraient-ils? C'était presque malsain de se marier de cette façon, de se jurer fidélité et amour jusqu'à la fin de leur jours. Ils savaient pertinemment tous les deux qu'ils finiraient par divorcer un jour. Ils ne voulaient juste pas se l'avouer pour le moment. « Comme tu le sais, j'ai choisis Lyssa de mon côté. Celle avec qui j'ai été choisir le gâteau. » Petite référence au fait que Viktor ne l'avait pas accompagné pour aucune des tâches du mariage. Il ne ferait que parader, laissant l'organisation à Bea. Chose qu'elle appréciait. Elle avait tout régler au quart de tour, tout serait parfait et personne, pas même ces proches, ne pourrait déceler la moindre once d'hésitation dans son regard lors du moment venu. Elle avait dû se le répéter devant le miroir des dizaines de fois pour se convaincre elle-même. Mais tout ça, c'était de la foutaise. Une fois revenu des Fidji, elle prendrait rendez-vous avec Ramsay et là, enfin, pour l'espace de quelques heures, elle serait heureuse dans les bras d'un homme sans avoir à mentir sur sa vrai nature. Les aléas du mariage. Parlant de Lyssa, il s'agissait d'ailleurs de la seule personne qui devait détester pire que n'importe qui dans l'entourage de Bea, son futur mari. Elle ressentait un mépris fou pour l'homme qui empêchait sa meilleure amie de trouver l'amour bien qu'elle ne le veuille pas. Lyssa était la personne la plus importante dans la vie de Bea. Elle lui faisait toujours confiance et suivait ces conseils, sauf pour son idylle avec Viktor, raison de plus de le détester. « Tu as besoin d'aide pour tes vœux au fait? Puisque ce n'est pas comme si on était réellement amoureux. » Elle n'avait pas envie d'embarquer dans ce genre de discussion, mais elle n'avait pas le choix disons.

----------------------

staring at the ceiling in the dark, same old empty feeling in your heart. cos love comes slow and it goes so fast. well you see her when you fall asleep but never to touch and never to keeppassenger | phoebetnkins

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wherefashionismade.forum-canada.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I've been trying too hard. /bea   

Revenir en haut Aller en bas
 
I've been trying too hard. /bea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PRETTY LITTLE FASHION. ✯  :: COMPAGNY AND CO. :: victoria's secret-
Sauter vers: